Patrick —  la passion de la robotique

Patrick — la passion de la robotique

Patrick, administrateur système au sein de la DSI (Direction des Systèmes d’Informations), nous parle de sa passion pour l’électronique. Plongez en immersion dans les pas d’un féru de robotique…


Présente-toi. Quel est ton parcours au sein de l’Université de Guyane et que fais-tu aujourd’hui ?
Je m’appelle Patrick. Je travaille à la Direction des Systèmes d’Informations à Cayenne. Lauréat du concours externe de technicien bap C depuis le 1er septembre 2000, j’ai débuté ma carrière comme technicien en électronique/ informatique et administrateur réseaux au département Génie Electrique Informatique et Industrielle (GEII) à l’IUT de Kourou de l’Université des Antilles et de la Guyane.

A l’IUT, mes missions étaient très variées. J’ai mis en place des systèmes électroniques, réalisé des circuits électroniques de gravure de circuit imprimé, administré les réseaux informatiques de l’IUT, participé à des travaux de recherche. En 2008, je suis passé assistance ingénieur en informatique et j’’ai participé à l’ouverture du département de réseaux télécommunication.

En octobre 2015, j’ai intégré la DSI sur le Campus Troubiran. Aujourd’hui, j’administre les services scolarité (APOGEE), candidature, inscription administrative, inscription pédagogique, dossiers étudiant, gestion de note, sous le serveur TOMCAT. J’ai participé à la chaine d’inscription en 2016 pour voir les problèmes que rencontre les gestionnaires et aussi les étudiants, arranger et améliorer les systèmes pour que les utilisateurs soient satisfaits.

Qu’est-ce qu’APOGEE ?
APOGEE est un progiciel (Application pour l’organisation et la gestion des enseignements et des étudiants). Il est destiné à la gestion des inscriptions et des dossiers étudiants dans les universités françaises. J’administre sa base de données oracle et l’application WEBLOGIC, exemple la grosse migration cette année de la base et de l’application.

APOGEE communique avec d’autres services extérieurs. Je prends contact avec ces services, exemple : APB, CROUS, les mutuelles et Paybox pour le paiement par carte bleu. Je vérifie et met en forme les données étudiants en configurant les connecteur réseaux. Je travaille en collaboration avec les autres services, je crée des scripts pour les collègues pour connecter les applications entre elles (PERL, PHP, PL/SQL). Pour le service de scolarité je modifie les reports d’APOGEE, exemple la mise en page de la carte étudiante.

Tu as la passion de l’électronique. D’où t’es venu cette passion ? Jusqu’où te suit-elle ?
Ma passion de l’électronique m’est venu à l’enfance. J’aimais bricoler tout sorte d’objet surtout les objets électroniques. J’achetais les magazines informatiques, où je recopiais les codes informatiques, pour jouer aux jeux que je réparai ou créai. Au collège, j’étais dans un club informatique, où j’ai connu le MAC classique et en particulier le code C. Avec des camarades, nous avons créé une application (avec une interface graphique) de gestion de livre pour le CDI.

Ma passion m’a par la suite conduit sur d’autres passions comme la robotique, la domotique et le modélisme. J’aime toutes les nouvelles technologies. Par exemple, j’ai monté et installé une imprimante 3D à l’IUT, pour montrer son utilité.

Je suis également adhérent dans un club de robotique à Kourou qui s’appelle CRISK (Club Robotique, Informatique et Spatial de Kourou). On organise en mars 2018, la coupe de Guyane de robotique (http://crisk.space/acceuil/coupe-de-guyane-de-robotique/ ).

Je suis aussi dans un club d’aéromodélisme, le CAG. Celui-ci me permet d’accomplir ma passion pour le pilotage des avions, des hélicoptères et des drones en First Person View (FPV) ; traduit en français par le vol en immersion. A cette occasion, j’ai monté un drone de A à Z, avec un châssis imprimé en 3D.

Cette passion me suit jusque chez moi car en effet, j’ai transformé et je continue de transformer ma maison en fonction de mes envies et mes nouvelles trouvailles. J’ai installé un système de domotique que j’ai créé. Cela se traduit notamment avec un aspirateur robot qui fonctionne selon les indications que j’ai programmées, des lumières qui s’allument et s’éteignent juste en leur parlant, etc. Je vais poursuivre avec des systèmes de caméras… Il y a encore tellement à faire, c’est sans limites.

Qu’elle serait ton plus grand rêve ?
J’aimerai créer une ligue de course (racing en anglais) de drône. L’idée consisterait pour le pilote, lors d’une course, de gérer son drone non pas en vue directe, mais par l’intermédiaire d’une paire de lunettes spéciale qui retransmet en temps réel ce que voit le drone (le principe du vol en immersion énoncé précédemment). Le pilote devient le drone et ne voit plus qu’à travers ce dernier. On commence déjà à travailler sur le projet afin que le rêve devienne réalité.

Quelles sont tes autres passions ?
Mes autres passions sont surtout sportives. Je suis surtout un grand adepte de la course à pied et principalement de la course en forêt, le trail. Cette autre passion m’a conduit notamment à ma participation au marathon de l’espace avec l’IUT.