Signature d’une convention de partenariat entre l’Ecole Nationale de Greffe et l’Université de Guyane

Signature d’une convention de partenariat entre l’Ecole Nationale de Greffe et l’Université de Guyane

Mardi 11 décembre 2018, Messieurs Antoine Primerose, Président de l’Université de Guyane, et Gérard SENTIS, Directeur de l’Ecole Nationale des Greffes (ENG) ont eu le plaisir de signer la convention de partenariat liant les deux établissements.

Cette convention cadre de partenariat entre les deux établissements a un double objectif en matière de formation. Tout d’abord, en matière de formation initiale, elle vise à favoriser l’accès de jeunes étudiants guyanais à l’ENG et aux métiers du greffe et promouvoir la formation professionnelle permanente des personnels des greffes. D’un point de vue de la formation continue, la convention doit permettre aux personnels des greffes du tribunal de grande instance et de la cour d’appel de Cayenne de bénéficier de sessions de formations assurées par l’Université de Guyane et son DFR SJE.

Permettre un meilleur aux métiers de la justice pour les ultramarins

La convention avec l’ENG s’inscrit dans le prolongement de la convention conclue entre l’UG et l’Ecole nationale de la magistrature (ENM) en décembre 2014. Elle répond principalement au souci de remédier au très faible nombre, et pourcentage, de jeunes ultramarins dans les promotions actuelles de lauréats aux concours d’accès aux métiers de la justice. Des greffiers originaires de l’outre-mer, et notamment de la Guyane française, pourraient apporter aux juridictions ultramarines une meilleure perception de la réalité des territoires et de la culture et des difficultés spécifiques de leurs habitants et usagers du service public de la justice.

Cette convention est un avantage certain pour les étudiants de l’Université de Guyane. Comme les autres candidats, ils devront passer le concours d’entrée à l’ENG. Cependant, ils seront préparés au concours selon plusieurs modalités, avec des stages au Tribunal de Grande Instance et à la cour d’appel de Cayenne. Une place est également réservée pour un étudiant dans la classe préparatoire au concours de greffier et une autre place réservée dans la classe préparatoire au concours de greffier en chef. La sélection des étudiants bénéficiaires de ces 2 places sera effectuée par une commission composée de représentants de l’ENG, de l’UG et de la cour d’appel de Cayenne.

Mieux connaître un métier peu valorisé

La convention doit se traduire par un développement des stages étudiants dans les greffes des juridictions judiciaires de Guyane française, à Cayenne mais également à St Laurent du Maroni.

Des campagnes d’information seront effectuées à destination des étudiants de l’UG, pour leur permettre de mieux connaître le métier de greffier des juridictions judiciaires, et de dépasser une perception parfois peu valorisante de cette profession.
L’UG, l’ENG et la cour d’appel de Cayenne se concerteront pour mettre en place des modules de formation continue répondant aux besoins et aux attentes des personnels des greffes du TGI et de la cour d’appel de Cayenne. Ces modules pourront correspondre à une partie des enseignements dispensés aux étudiants de formation initiale de la licence de droit ou du master Justice, procès et procédures.

Qu’est-ce que l’ENG ?

L’Ecole nationale des greffes est un établissement national qui a son siège à Dijon. Elle assure la formation de l’ensemble des futurs greffiers des juridictions judiciaires françaises. Monsieur Gérard SENTIS, magistrat, est directeur de l’ENG depuis 2016.

Après la réussite du concours d’entrée, les élèves de l’ENG ont le statut de fonctionnaires stagiaires et sont rémunérés, et logés, pendant leur formation. La scolarité à l’ENG s’organise avec une alternance de cours dispensés par des praticiens du droit et de stages.