Quand l’utilisation des Réseaux Sociaux porte atteinte à la dignité humaine

Quand l’utilisation des Réseaux Sociaux porte atteinte à la dignité humaine

Dans le cadre du cycle de conférence du Département Lettres et Sciences Humaines et de l’IUT de Kourou, la prochaine conférence intitulée « Quand l’utilisation des Réseaux Sociaux porte atteinte à la dignité humaine », présentée par Louise-Audrey Compper, aura lieu le jeudi 23 mai 2019 à 18h30 à l’amphi C. Cette conférence propose de comprendre les dérives des réseaux sociaux ; pourquoi certains individus diffusent des images  pouvant porter atteinte à la dignité d’autrui.

Facebook, WhatsApp, Snapchat seraient-ils synonymes d’humiliations, de voyeurisme, d’exposition des narcissismes et de harcèlement moderne ? Et si les réseaux sociaux numériques étaient devenus notre boîte de Pandore des temps modernes ?

Les réseaux sociaux numériques sont destinés à nous permettre de communiquer, de nous rapprocher les uns des autres, à créer du lien. Pourtant, même s’ils répondent à leur promesse, nous nous rendons compte qu’au final, utilisés à mauvais escient, ils deviennent parfois des armes dangereuses. Certains individus gardent des séquelles dont il est difficile de se débarrasser d’une utilisation et d’une diffusion malencontreuse de vidéos intimes, tandis que d’un autre côté, des enfants sont exposés à des images potentiellement traumatiques.

Avec l’utilisation des réseaux sociaux l’Homme a pu découvrir et exploiter une facette de lui qu’il semblait ignorer jusqu’à présent, le poussant parfois, peut-être, à une certaine déshumanisation.

L’objectif de cette conférence est de comprendre pourquoi certains individus sont poussés, de manière plus ou moins consciente, à montrer des images pouvant porter atteinte à la dignité d’autrui.

 

A propos de la conférencière

Louise-Audrey Compper est titulaire d’un Master 2 PIETAS (Pratique et Ingénierie de l’Education, du Travail et de l’Action Sociale). Elle est actuellement appui administratif du Projet de Réussite Educative (PRE) de la commune de Macouria. Ses préoccupations portent sur les réseaux sociaux numériques, leur utilisation pathologique par les individus et leurs effets pathogènes sur les groupes.