Conférence « Les femmes artistes »

Conférence « Les femmes artistes »

Le cycle de conférences « Sociétés, cultures et politiques » s’ouvre le 4 novembre 2019, à 18 h, amphi A, sur le campus Troubiran (Cayenne)de l’Université de Guyane. Norbert Rouland, professeur émérite d’histoire du droit d’Aix-Marseille Université interviendra sur « Les représentations juridiques et sociales des femmes artistes à travers l’histoire » et Roseman Robinot, plasticienne, témoignera de son parcours en tant que femme et en tant qu’artiste : « Roseman Robinot : force, émotion et transmission ».  Sera organisée conjointement à la conférence une exposition de peintures de femmes artistes. Ce cycle et ses conférences sont ouverts à tous.

L’Université est un lieu de savoirs et de culture : sa mission est de donner à comprendre. Il lui revient une responsabilité de diffusion et d’animation scientifique, artistique et culturelle tant de sa propre communauté (étudiants et personnels qu’ils soient administratifs, enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs) que des usagers de ses territoires d’implantation. Aussi, lui incombe-t-il de se saisir des sujets de société comme de la culture scientifique et technique et de les mettre en débat dans le but de donner des clés pour la compréhension, la formation et la constitution d’un esprit d’engagement. Il lui appartient dans cette perspective de susciter la découverte, la création, le développement et la participation culturels. Ce rôle doit trouver les moyens de se déployer tant en interne qu’en externe.  C’est dans ce cadre et eu égard à cet objectif que s’inscrit le projet « Sociétés, cultures et politiques ».

Il s’agit d’un cycle de conférences-débats annuel, pluridisciplinaires et appliquées, et proposant de manière conjointe des temps scientifiques, artistiques et culturels. Ce programme se place à l’intersection de l’art, de la culture, de la culture scientifique et technique et de la diffusion des savoirs. Le projet se construit à partir d’un ensemble d’actions englobant une diversité de champs de nature à interroger nos sociétés dans leurs différentes dimensions. Il a vocation à questionner ce qui touche à la vie de la cité et d’y procéder en associant des universitaires, des acteurs de la Guyane et de sa zone géographique ainsi qu’évidemment des étudiants sans omettre la participation des spécialistes des questions générales traitées. Des temps seront coconstruits avec les différents acteurs de la Guyane. D’autres seront spécifiquement coconstruits avec les étudiants ou les associeront en vue de favoriser la vie de campus.