L’Université de Guyane, lauréate de la FACE Foundation

L’Université de Guyane, lauréate de la FACE Foundation

Face Foundation et université de Guyane

L’Université de Guyane est lauréate de la FACE Foundation, organisme qui soutient les échanges culturels franco-américains dans l’éducation et les arts. Le projet sélectionné est un module d’enseignement linguistique à visée professionnalisante, organisé en classe virtuelle, entre l’Université de Guyane et LaGuardia Community College, New York.

FACE Foundation est un organisme attaché à l’Ambassade de France aux États-Unis. Elle fait la promotion de projets artistiques ou universitaires innovants entre les établissements français et américains. Cette année, 16 projets ont été sélectionnés en fonction de la qualité du contenu qu’ils offriront aux étudiants et de la façon dont ils répondent à un objectif commun : favoriser l’apprentissage centré sur l’étudiant et les méthodologies basées sur les problèmes de la vie réelle pour approfondir les liens humains à une époque d’éloignement social et de déplacements limités (source : FACE Foundation).

Les projets sont portés par des enseignants. À l’Université de Guyane, Ahmed MULLA, Maître de Conférences en études anglophones a porté le projet au niveau du DFR LSH. Le projet COIL (Collaborative Online International Learning) est mené depuis 2018 par le Département Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Guyane. Ce concept pédagogique consiste à jumeler des classes de pays et d’établissements différents. Cette année, le LaGuardia Community College et le DFR LSH de l’Université de Guyane fêtent leur quatrième année de coopération.

Offrir de plus grandes perspectives aux étudiants

Durant les trois premières années, les échanges ont été fait essentiellement avec les promotions du Master « Sociétés et Interculturalité ». Cette année, le choix s’est porté sur les étudiants de 3ème année de Licence LLCER Anglais. Le cours se déroulera toujours sur un semestre. L’objectif est de permettre aux étudiants de cette filière de renforcer leurs compétences linguistiques en anglais et de les projeter dans une dimension internationale.

Le dispositif consiste à co-construire un programme commun et à le co-enseigner. Les étudiants travaillent donc sur des supports pédagogiques communs, en l’occurrence des textes littéraires en langue anglaise. Des sessions sont organisées sur lesquelles ils peuvent croiser leurs regards sur les textes, les supports enseignés. Plusieurs cours en visio sont organisés. Néanmoins, les étudiants sont invités à échanger régulièrement entre eux sur une plateforme pédagogique dédiée.

Cet échange virtuel permet aux étudiants une immersion linguistique et une interaction pédagogique avec des étudiants anglophones, des échanges avec des étudiants de cultures différentes et donc une prise de conscience sur d’autres façons de voir le monde et une ouverture culturelle. L’objectif du programme est aussi professionnalisant, dans la mesure où les étudiants de la Licence LLCER Anglais ont l’occasion d’échanger avec leurs pairs dans leur langue d’apprentissage, ceci sur différents supports, à l’écrit comme à l’oral. Ils répondent aux questions de leurs collègues qui sont très intéressés par la Guyane, son monde universitaire et ses différentes cultures…

Ces différentes activités permettent ainsi de créer une communauté éducative transnationale.

Ce partenariat s’est fait avec le concours du Bureau des Relations Internationales de l’Université de Guyane qui a organisé la mise en relation avec le LaGuardia Community College de New York, un des 25 campus de CUNY (The City University of New York). Le choix de l’établissement s’est fait au regard des thématiques communes de recherche et d’enseignement entre les deux établissements.

Ce projet participe à la politique des relations internationales du DFR Lettres et Sciences Humaines et, plus globalement, de l’Université de Guyane.