Accueil d’une délégation d’enseignants-chercheurs du Sénégal

Accueil d’une délégation d’enseignants-chercheurs du Sénégal

Dans le cadre du partenariat entre l’Université de Guyane (UG) et les Universités Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, l’UG accueillera la semaine du 9 mai 2022, une délégation de sept enseignants-chercheurs de l’UCAD et de l’UGB.

La délégation est composée des professeurs :

  • Madicou BA, de l’Ecole Supérieur de Polytechnique (UCAD)
  • Abdoulaye DIENG, du département Génie Électrique de l’ESP (UCAD)
  • Moussa SAGNA, Faculté de Lettres et Sciences, Point focal de la coopération de la FLSH – Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD)
  • Moussa DAFF, Faculté de Lettres et Sciences Humaines, Directeur de l’Ecole doctorale ARCIV (Arts, Cultures, Civilisations) (UCAD)
  • Babou DIENE, de la Faculté de Lettres, responsable de la Formation Doctorale Langues, Littératures, Arts et Cultures, Directeur du Laboratoire CERCLA (Centre de Recherche sur la Critique Littéraire Africaine), Directeur de publication de la revue Horizons Littéraires (UGB)
  • Denis Assane DIOUF, Faculté de Lettres et Sciences Humaines (UCAD)
  • Modou Fatah THIAM, Coordonnateur de la Licence Professionnelle à l’assistanat Trilingue

Un programme riche en échanges

Les professeurs DIENG et BA dispenseront des enseignements dans les licences professionnelles Métiers des Réseaux Informatiques et des Télécommunications (MRIT) et Maîtrise de l’Énergie, Électricité et Développement Durable (MEED) de l’IUT de Kourou. Les professeurs DAFF, DIENE et DIOUF interviendront en 1ère année de Licence de Lettres Parcours Préparatoire au Professorat des écoles, en 3ème année de Licence de Lettres Parcours Français Langue étrangère, en DU FLE au département Lettres et Sciences Humaines, dans le cadre des cours « Littérature francophone des Antilles et de la Guyane ; Initiation à la didactique, Analyse de manuels et évaluation ». Ils proposeront à l’INSPE une formation à destination des formateurs en éducation comparée. Des séminaires et des séances de travail seront menés en partenariat avec l’École Doctorale, l’Unité de Recherche MINEA et le Centre de Ressources en Langues.

L’ensemble de la délégation assistera à « La rencontre littéraire » prévue par la Commission Culture le lundi 09 mai 2022 à 16 heures à l’amphithéâtre A, au Campus Troubiran, à Cayenne. Il s’agira de présenter officiellement le volume collectif, L’esclavage en mots/maux et en images, co-dirigé par Babou Diène, Denis Diouf et Mylène Danglades et issu de la coopération scientifique entre nos trois institutions universitaires.

Le professeur Moussa DAFF donnera une conférence intitulée « Enseigner la grammaire du français langue étrangère dans une approche actionnelle en Afrique francophone », le mardi 10 mars 18 h à l’amphithéâtre A.

Le professeur Babou DIENE interviendra sur « Henri Lopes et Sony Labou Tansi, une immersion culturelle et une écriture romanesque », le mercredi 11 mai à 18 h à l’amphithéâtre A.

Denis Assane DIOUF animera quant à lui une conférence sur « René Maran, administrateur colonial et écrivain anticolonial », le jeudi 12 mai 18 h, à l’amphithéâtre C, Campus Troubiran, Cayenne.

Programme

Dimanche 8 mai: accueil de la délégation

Lundi 9 mai: accueil de la délégation à l’Université de Guyane, campus Troubiran à Cayenne

9h : Rencontre avec les directeurs et enseignants du DFR LSH – Visite du campus

11h30 : Rencontre avec le Président de l’Université de Guyane, son équipe, les directeurs de laboratoires et de DFR à l’Espace culturel

15h : Rencontre avec la directrice du Centre de Ressources en Langues

15h30 : Rencontre avec la Directrice de l’INSPE, Bureau Madame FRANCIUS

16h à 18h : « Les rencontres littéraires » – Présentation officielle du volume collectif L’esclavage en mots/maux et en images, co-dirigé par Babou Diène, Denis Diouf et Mylène Danglades, Amphithéâtre A, Campus Troubiran, Cayenne.

18h à 20h : Cours DU FLE – Initiation à la didactique

Mardi 10 maiau vendredi 13 mai : mission d’enseignement à l’IUT au campus de Bois Chaudat pour Madicou BA et Abdoulaye DIENG, du département Génie Électrique de de l’Ecole Supérieur de Polytechnique (UCAD).

Rencontre avec l’Ecole Doctorale, Séminaire avec les doctorants à Cayenne.

18h : Conférence de Moussa DAFF à destination des étudiants, du personnel de l’UG et du grand public sur le thème suivant : « Enseigner la grammaire du français langue étrangère dans une approche actionnelle en Afrique francophone », Amphithéâtre A, Campus Troubiran, Cayenne.

Mercredi 11 mai: 08h à 12h – 14h à 18h Cours de Littérature francophone des Antilles et de la Guyane en Licence Lettres, parcours préparatoire au professorat des écoles.

16h à 18h : Cours DU FLE – Analyse de manuels et évaluation

18h à 20h : Conférence à destination des étudiants, du personnel de l’UG et du grand public : « Henri Lopes et Sony Labou Tansi, une immersion culturelle et une écriture romanesque », Amphithéâtre A, Campus Troubiran, Cayenne.

Jeudi 12 mai : 14h à 16 h : Séance de formation de formateurs en éducation comparée à l’Espace culturel de l’Inspé (Moussa Daff, Babou et Denis Assane Diouf) : « Penser la recherche en éducation comparée : Les systèmes éducatifs sénégalais et guinéen ».

16h à 18h : Séminaire avec les chercheurs en littérature francophone dans l’optique de dégager des perspectives de recherche commune.

18h : Conférence de Denis Assane DIOUF sur « René Maran, administrateur colonial et écrivain anticolonial », le jeudi 12 mai 18 h, Amphithéâtre C, Campus Troubiran, Cayenne.

  • Vendredi 13 mai: retour à Cayenne de Madicou BA et Abdoulaye DIENG.
  • Samedi 14 et dimanche 15 mai : départ pour Dakar via Paris.

Retour sur 5 ans de coopération

Depuis la signature de la convention-cadre de coopération entre l’Université de Guyane, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar en mai 2017 et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, plusieurs actions ont été mises en œuvre. Un voyage pédagogique au Sénégal, sous le thème « GUYANE-SENEGAL : Revisiter une histoire partagée » a été organisé par le département Lettres et Sciences humaines (LSH) en mars 2018. Trois enseignants-chercheurs de la Faculté de Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD ont été invités en 2017 et 2018 à l’UG pour des enseignements et des conférences. Un séminaire de recherche sur « la durabilité des pêcheries tropicales », coorganisé par le laboratoire LEEISA de l’UG et l’Institut Universitaire de Pêche et d’Aquaculture (IUPA) de l’UCAD, s’est tenu en octobre 2018 à Dakar. Par ailleurs, ce partenariat donne la possibilité aux étudiants de l’UG de réaliser des stages au Sénégal. Ainsi 8 étudiants ont déjà effectué leurs stages à Dakar (3 en 2018, 5 en 2019). En mai 2020, 7 étudiants de l’IUT de Kourou se rendront à Dakar dans le cadre de leurs stages obligatoires. Des mobilités d’études sont prévus au dernier trimestre 2020. L’UG a accueilli en mars 2020 quatre enseignants-chercheurs de l’École Supérieur Polytechnique (ESP) de l’UCAD, pour des cours à l’IUT de Kourou et une conférence à Cayenne portant sur la « transition énergétique dans un contexte Africain ». Un enseignant-chercheur de la Faculté de Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD est intervenu au département Lettres et Sciences humaines (LSH) à Cayenne et a proposé avec le laboratoire MINEA une conférence sur « Léopold Sédar Senghor : l’héritage d’un penseur, poète et politique ».

Une coopération tripartite naturelle

Le choix de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal, comme partenaires institutionnels, a été pour l’Université de Guyane tout ce qu’il y a de plus naturel pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’épisode historique commune de la traite négrière. Au départ de l’Île de Gorée au large de Dakar, la Guyane faisait partie des points d’arrivée des navires négriers. Plus généralement, l’histoire moderne des Amériques noires, des Antilles et de la Guyane française en particulier commence sur les côtes africaines, dont Gorée, Saint-Louis, au Sénégal ou encore Ouidah au Bénin. Ensuite, nous pouvons évoquer la francophonie en partage. On connait l’importance du mouvement de la Négritude avec comme fondateurs Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Léon Gontran Damas (Guyane) et Aimé Césaire (Martinique), dès les années 1929, à Paris. Par ailleurs, la Guyane et le Sénégal présentent des similitudes, notamment l’usage du français dans un contexte plurilingue. En effet, en Guyane on retrouve plusieurs groupes ethniques avec des particularismes linguistiques (groupe créole, groupe amérindien, groupe businenge, groupe asiatique (Chinois et Hmong). Enfin, d’un point de vue géographique, Dakar, Saint-Louis et Cayenne constituent les trois points géographiques francophones les plus proches entre les deux continents sud-américain et africain (3h à vol d’oiseau, 4000 km les séparent).

Ces conventions font écho à une histoire partagée et une proximité culturelle. Ces échanges permettent de poser des regards croisés sur des problématiques communes : les dynamiques des sociétés, les migrations et les constructions des identités ; la place des femmes dans ces sociétés et leurs productions culturelles ; les approches comparées des pratiques religieuses, linguistiques afro-américaines, mais aussi les énergies renouvelables, la santé tropicale, l’économie de la pêche… Nos problématiques quasi identiques sont un atout pour une mutualisation des savoirs et des pratiques afin de répondre à nos problèmes spécifiques.

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal sont des acteurs majeurs de la coopération universitaire internationale. L’UCAD est l’une des plus anciennes et performantes structures universitaires en Afrique, sollicitée par les plus prestigieuses universités. Elle compte environ 80 000 étudiants de 86 nationalités différentes. L’UGB de son côté est située à la périphérie de Saint-Louis, ville d’hospitalité, ancienne capitale de l’Afrique Occidentale Française et du Sénégal. L’Université Gaston Berger se veut l’héritière des traditions d’excellence de la formation sénégalaise. Elle totalise 11 441 étudiants, 299 enseignants répartis sur 8 UFR et 5 Instituts.