Colloque international « Sexe, race et classe dans les violences contre les femmes »

Colloque international « Sexe, race et classe dans les violences contre les femmes »

colloque-international-sexe-race-et-classe-poster-amanda-miranda-universite-de-guyane

Les 12, 13 et 14 mai prochain se tiendra en format hybride, depuis l’université de Chicago à Paris, le colloque international intitulé « Sexe, race et classe dans les violences contre les femmes. Penser le continuum colonial de la violence à partir des Amériques aujourd’hui ».

Ce colloque est organisé à l’initiative de Jules Falquet, Tina Harpin et Giulia Manera, avec le soutien de l’Université Paris 8 LLCP, l’Université de Guyane et l’Université de Chicago à Paris où se tiendront les conférences et expositions en présentiel.

Ces événements associent la prise de paroles de philosophes, sociologues, anthropologues, littéraires et spécialistes en sciences politiques, juristes. Ces experts sont invités à répondre aux questions liées aux thématiques autour de la question des femmes, des violences subites, la résistance et le militantisme féministe, l’art, et la diversité.

Les temps forts de cet événement seront diffusés en direct par visioconférence les 12, 13 et 14 mai.

Au programme de ce colloque

Jeudi 12 mai 2022

16h00 Conférence d’ouverture
Jules Falquet (Philosophie, U. Paris 8) : Le continuum colonial des violences : perspectives féministes matérialistes et décoloniales.

16h35 – 17h30 Panel 1 – Femmes, environnement, territoire.
Modérateur : Malcolm Ferdinand (Sciences Politiques, IRISSO-CNRS).

Piedade Lino Videira (Sciences de l’éducation, U. Fédérale du Amapá) : Femmes quilombolas de l’Etat du Amapá : processus de lutte, résistance et organisation politique. Renata Gonçalvez (Sociologie, U. Fédérale de São Paulo) : Les luttes des Maes de Maio au Brésil. Silvana Rabinovich (Philosophie, UNAM) : Traductions nomades : le Discours de l’Indien de M. Darwich aux oreilles des femmes Comcaac défendant la vie et le territoire.

Débat.

Vendredi 13 mai 2022

14h30 Panel 2 – Violences sexuelles et domestiques.
Modératrice : Hélène Nicolas (Anthropologie, U. Paris 8 St Denis).

Leslie Porte (Présidente de l’association l’Arbre Fromager, Guyane) : Aider les femmes victimes de violences en Guyane française. Clara Palmiste (Histoire, U. des Antilles) : Violences conjugales en Guadeloupe à partir des sources judiciaires (1940-1942). Giulia Manera (Littérature brésilienne, U. de Guyane) : Travail domestique et violences au Brésil. Tina Harpin (Littérature comparée, U. de Guyane) : Le tabou du dire de l’inceste dans la littérature des Antilles et de la Guyane françaises.

Débat.

16h35  Pause

16h50 Panel 3 – Racisme et violences collectives.
Modératrice : Diana Burgos Vigna (Histoire, U. de Nanterre).

Suzy Basile (Etudes autochtones-sciences de l’environnement, U. du Québec en Abitibi-Témiscamingue) : Les femmes autochtones du Québec face aux défis environnementaux. Rosa Muriel Mestanza (Sociologie, U. de Paris) et Sharie Neira (Sociologie, Pole Andin Lima de l’Institut des Amériques et U. de Paris) : Violences néolibérales d’État dans le cas des stérilisations forcées et de l’emprisonnement des femmes à Cusco, Pérou. Sarah Daniel (Sociologie, U. de Paris) : Femmes Noires au cœur de la crise (2015-2021) : continuum colonial des violences et résistance dans la Paraiba.

Débat.

19h00 : Soirée culturelle-politique
Projection du documentaire “No ! The rape documentary” d’Aïsha Shahidah Simmons (2006, 94 minutes) suivie d’un débat avec la réalisatrice (modalité hybride).

Samedi 14 mai 2022

14h30 Panel 4 – The Diversity of Femicidal Logics.
Modératrice : Kamala Kampadoo (Social Science, Feminist and Women’s Studies, York U., Canada).

Pauline Bullen (Sociology and Equity Studies in Education, Women and Gender Studies, U. of Guyana) : Femicide : A “scourge” in Guyana’s society ? Isaura Morsen (Jurist, Gender Activist, U. Anton de Kom, Suriname) : Incorporation on the Femicide Modellaw in Suriname. Alissa Trotz (Caribbean Studies, Women and Gender Studies, U. of Toronto) : Touch One, Touch All’ : Connecting Anti-Violence Work in the Caribbean. Suane Felipe (Social Science, Independent researcher, Rio de Janeiro) : Retrospective of the first survey on lesbocides in Brazil.

Débat.

16h30 Pause

16h40 Panel 5 – Résistances militantes et artistiques.
Modératrice : Giulia Manera (Etudes lusophones, U. de Guyane)

16h40 – 17h05 Natalia Guerellus (Histoire, U. Jean Moulin Lyon 3) : La colonialité du pouvoir et la trajectoire politique de Rachel de Queiroz au Brésil (1910-2003)

17h05 – 17h30 Maira Mora (Esthétique, U. Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Chanter pour rendre audible, incarner pour rendre visible : l’art de la performance au service de la dénonciation de la violence de genre au Chili.

Débat.

18h – 19h Film-poème de Fabienne Kanor (Littératures et études francophones, art, U. de Pennsylvanie)
Projection du film « Le corps de l’Histoire/The Flesh of History » (with English subtitles)
Discussion avec Fabienne Kanor, les organisatrices du colloque et le public

Pour y assister inscrivez-vous via les lien suivants :
Jeudi 12 mai 2022 : inscription pour y assister via Zoom
Vendredi 13 et samedi 14 mai 2022 : inscription pour y assister via Zoom