Prise en charge des urgences en milieu isolé ou valorisation de la médecine d’urgence à la française en Guyane


Doctorant : Monsieur Gerald EGMANN
Directeur de thèse : Monsieur NACHER Mathieu
Date :  mardi 19 juin 2018 à 16h30, Amphithéâtre A
Résumé :

La prise en charge des urgences en milieu isolé est un défi médical, logistique et organisationnel. L’objectif de ce travail est d’améliorer la prise en charge des urgences dans ce contexte hostile.    La Guyane française, unique département français en Amérique du Sud, a été choisie comme modèle d’étude car elle cumule de nombreux records en terme d‘isolement.

Tout d’abord, un état des lieux original a permis de cartographier les moyens santé de tous les sites isolés de la Guyane et d’identifier les correspondants potentiels de l’aide médicale urgente. Ainsi, 25 visites et 243 entretiens ont été réalisés sur des sites d’orpaillage, principale activité après le spatial. Ont suivi 238 entretiens et enquêtes dans les autres milieux isolés en forêt, en milieu aquatique, en milieu militaire et dans les centres de santé. L’analyse sur 10 ans des appels à la régulation du SAMU-Centre 15 en provenance de l’ensemble des sites isolés a décrit les problématiques de santé des populations isolées et les réponses apportées.

Les déterminants à l’envoi de SMUR, six fois plus fréquents en milieu isolé, ont été étudiés. La médicalisation de la régulation médicale permet de rationaliser au quotidien l’engagement des précieux moyens de secours notamment héliportés par l’utilisation des applications de télémédecine, l’élaboration d’un score décisionnel intégrant le rapport bénéfices/risques des interventions et l’expérience du médecin régulateur. En situations sanitaires exceptionnelles, celui-ci apporte aussi une valeur ajoutée, pour la veille sanitaire, l’expertise médicale et la coordination des secours.

Un programme de formations spécifiques a été élaboré pour les soignants et les non-soignants, collaborateurs occasionnels du service public. Au total, 32 sessions pour 455 apprenants ont été évaluées. Ces formations permettent d’optimiser les compétences des acteurs de l’urgence et de consolider le projet d’universitarisation de la médecine d’urgence en Guyane.

Sur un continent américain à forte influence anglosaxone, la doctrine de médicalisation à la française des secours trouve ici tout son intérêt (rationalisation des soins, optimisation des prises en charge, enseignements).

Aussi, les perspectives d’amélioration de la prise en charge des urgences passeront par les quatre actions suivantes. Un Répertoire Opérationnel des Ressources de l’urgence, incluant des non-soignants, permettra de constituer un réseau opérationnel des acteurs de l’urgence en milieu isolé. La création d’un Observatoire Régional des Urgences facilitera le suivi et l’évaluation des projets de santé publique et de recherche sur des thématiques de santé des territoires isolés. Un programme de formations spécifiques à la prise en charge des urgences en milieu isolé sera un élément d’attractivité de la région pour les professionnels de santé. Les problématiques d’urgence aux frontières devront intégrer les projets de coopération sanitaire car les bassins de populations sont communs.

Ainsi, la politique de santé des territoires isolés en Guyane doit s’inspirer de la médecine d’urgence pour répondre de manière rationnelle et pragmatique aux besoins de ces populations.

Contact

Pour contacter l'École Doctorale, utilisez le formulaire de contact ci-dessous. Nous vous remercions de remplir l’ensemble des champs (★) en étant clair et précis afin qu’une réponse appropriée puisse être apportée.

Actualités