Epidémiologie des Infections Acquises en Réanimation et de la Résistance aux Antibiotiques


Sujet : « Epidémiologie des Infections Acquises en Réanimation et de la Résistance aux Antibiotiques ».
Candidat :  Monsieur Hatem KALLEL
Directeur de travaux : Monsieur DJOSSOU Félix
Date : vendredi 25 octobre 2019 à 10h00 salle des conseil, Bât A – Université de Guyane

Résumé :

Je présente ce mémoire en vue de l’obtention du diplôme d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) de l’Université de Guyane. Il résume mon parcours académique et hospitalier, mon activité d’enseignement, d’encadrement et de recherche et mes perspectives d’avenir.

Pendant mon parcours, j’ai réalisé ma formationmédicaleinitiale à la Faculté de Médecine de Sfax en Tunisie où j’ai obtenu mon Diplôme de Docteur en Médecine en 1997. En 1995, j’ai réussi le concours national de résidanat (équivalent de l’ECN en France) et j’ai choisi la spécialité Réanimation Médicale. Après 4 semestres dans la spécialité, j’ai complété ma formation en France.Mon premier stage était de 1 an à l’hôpital Fondation Saint-Joseph. Mon deuxième stage était aussi de 1 ans dans le service de réanimation de l’Institut Gustave Roussy. Ensuite, j’ai réalisé un stage d’assistanat de 4 mois dans le service de réanimation de l’Institut Mutualiste de Montsouris.En 1999, j’ai obtenu mon diplôme de fin de spécialité en « Médecine Interne optionRéanimation Médicale », j’ai réussi monconcours d’assistanat en Tunisie et j’ai pris le poste d’Assistant hospitalo-universitaire dans le service de réanimation Polyvalente du CHU de Sfax. Ensuite, j’ai réussi en 2005 mon concours pour le grade de Maitre de Conférence Agrégé en Réanimation Médicale en Tunisie et j’ai continué mon exercice dans le service de réanimation Polyvalente du CHU de Sfax. En 1999, j’ai commencé mon exercice dans le service de Réanimation Polyvalente du CH de Cayenne.En 2013, j’ai obtenu l’autorisation d’exercice de la médecine en France dans la spécialité « Réanimation Médicale ». En 2016, j’ai obtenu le Master 2 en Hygiène et qualité des soins et en 2018, j’ai été admis dans le concours de praticien hospitalier.

Actuellement, je suis praticien dans le service de Réanimation Polyvalente du CH de Cayenne. J’assure les activités de soins, d’enseignement au sein du service et d’encadrement de thèses, de mémoires et de travaux scientifiques. J’occupe aussi des fonctions transversales en rapport avec la qualité des soins et les vigilances sanitaires.

1

Pendant mon parcours, j’ai pu m’investir dans différents axes de la vie hospitalière. (1) Les soins, ce qui représente la majeure partie de mon activité. (2) L’enseignement, à la fois académique à la faculté de médecine de Sfax, école de santé de Sfax, IFSI de Cayenne et l’université Antilles Guyane, qu’au chevet des patients dans le cadre de l’encadrement des soignants, des externes, internes et assistants. (3) L’encadrement de thèses et de mémoires. Ainsi, j’ai pu encadrer 18 Thèses et 8 mémoires répartis entre les universités de Sfax-Tunisie, Antilles et de la Guyane et l’université de Caen.(4) Mon implication dans la recherche scientifiquese traduit avec 89 publications scientifiques (990 points Sigaps). Les domaines de la recherche concernés sont l’épidémiologie de l’infection associée aux soins et de la résistance bactérienne, la maitrise de la consommation d’antibiotiques, la pathologie environnementale et toxicologique, les pathologies émergentes et réémergentes, les pathologies tropicales graves et l’éthique et la relation avec les familles en réanimation.Dans ce cadre, je suis actuellement membre de l’unité de recherche Écosystèmes amazoniens et Pathologie Tropicale (EP A T) – EA 3593 – Université deGuyane – Unité « Antibio- résistance ». (5) En plus, j’ai participé dans différentes instances de la faculté de médecine de Sfax et du Centre Hospitalier de Cayenne. Actuellement, j’occupe les fonctions de chef de pôle des Urgences et Soins Critiques et de responsable du service de réanimation dans le Centre Hospitalier de Cayenne.

Dans la vie extrahospitalière, je suis impliqué dans la vie associative et des sociétés savantes. Ainsi, je suis membre de différentes associations telle que l’Alliance Contre le développement des résistances bactériennes, l’association OUTCOMEREA, l’Association Tunisienne de Réanimation (ATR) et la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF). En plus, je suis président et membre fondateur de l’Association Antilles-Guyane de Réanimation (A2GR).

De part toutes ces activités, j’ai pu participer dans l’organisation de manifestations scientifiques, telle que le congrès National de Réanimation de l’ATR,les séminaires de Perfectionnement en réanimation ATR-SRLF, les journées Médico-chirurgicales de Sfax, l’international Symposium on Snake Bite envenomation in French Guiana et le séminaire Hygiène Hospitalière en Guyane.

Malgré la diversité des champs de mes participations antérieures dans des travaux de recherche scientifiques, je voudrais consacrer mon projet ultérieur de recherche à l’exploration de l’épidémiologie de l’infection liée aux soins avec une approche qualité basée sur la mesure,

2

la définition des axes d’amélioration, la définition d’un plan d’action et un calendrier de mise en œuvre des actions correctrices. Ces travaux seront conduits en association avec les instances responsables de la lutte contre les infections liées aux soins et de la surveillance des antiinfectieux dans le cadre d’un projet transversal visant à aboutir à des démarches d’amélioration des pratiques et à une application sur le terrain des conclusions émanant de ces études. De façon parallèle, je garderais mon implication dans les travaux concernant la pathologie environnementale et toxicologique.

Ces perspectives seront appliquées dans le cadre institutionnel, mais aussi dans un cadre de coopération régionale et internationale. Ainsi, sur le plan institutionnel, je suis impliqué dans des travaux en collaboration avec la commission des anti-infectieux et le comité de lutte contre les infections associées aux soins. Sur le plan régional, cette coopération est faite avec les CHU de Martinique et de Guadeloupe dans le cadre de l’association A2GR.Elle consiste à traiter des sujets communs aux Départements Français d’Amérique et a déjà permis de produire 2 articles sur les thématiques de l’infection tropicale grave et de l’envenimation vipérine.Dans le cadre de la coopération régionale, j’accorde une importance particulière à l’encadrement et à l’enseignement (notamment par visioconférence) des internes MIR (Médecine Intensive Réanimation) et des DESAR (DES Anesthésie Réanimation), et aux étudiants au DESC Médecine d’Urgence. Cette mission rentre dans le cadre de mes engagements en tant que coordonnateur local d’enseignement. Sur le plan de la coopération internationale, (zone caraïbes), je suis impliqué dans le projet de Développement et de Partage des Soins d’Urgence et de Réanimation dans les Caraïbes et dans le projet de recherche collaborative sur les dysfonctions mitochondriales après envenimation par Bothrops.

Au total, ce mémoire présente une synthèse de mon parcours professionnel et dans la recherche scientifique. Même si ma participation dans les travaux de recherche a concerné plusieurs thématiques, l’investigation de l’épidémiologie de l’infection liée aux soins, de la résistance bactérienne et de la consommation des antibiotiques restent les points forts sur lesquels repose mon projet ultérieur.

Enfin, à travers ce mémoire, je voudrais rendre hommage à ma famille, à tous mes maîtres dans la spécialité, à mes collègues au travail et à nos étudiants et doctorants.

Contact

Pour contacter l'École Doctorale, utilisez le formulaire de contact ci-dessous. Nous vous remercions de remplir l’ensemble des champs (★) en étant clair et précis afin qu’une réponse appropriée puisse être apportée.

Actualités