Pour une recherche engagée : l’épidémiologie en milieu isolé auprès de populations vulnérables.


Sujet : « Pour une recherche engagée : l’épidémiologie en milieu isolé auprès de populations vulnérables. ».
Candidat :  Madame Maylis DOUINE
Directeur de travaux : Monsieur NACHER Mathieu
Date : vendredi 22 novembre 2019 à 10h00 Institut Pasteur  de Guyane

Résumé :
Praticien Hospitalier, j’exerce depuis 2013 dans le Centre d’Investigation Clinique Antilles-Guyane, Inserm 1424, dirigé par le Pr Nacher. Titulaire d’un doctorat de médecine générale et d’un DIU de Médecine Tropicale, je me suis ensuite orientée vers la Santé Publique avec un Mastère d’Epidémiologie-Santé Publique (Ecole Pasteur-CNAM) puis un doctorat ès Sciences en recherche clinique, innovation technologique et santé publique à l’Ecole Doctorale de Guyane N°587.

Mes travaux de recherche portent principalement sur les pathologies vectorielles et les populations vulnérables. J’ai ainsi été en charge la mise en place du projet Zika-DFA-FE en Guyane lors de l’épidémie survenue en 2016, et réalisé des travaux sur l’épidémiologie de l’ulcère de Buruli en Guyane ou sur la transmission du chikungunya de la mère à l’enfant. Après avoir étudié la situation épidémiologique du paludisme sur les sites d’orpaillage illégaux en Guyane (projet Orpal), je porte à présent un projet innovant de recherche opérationnelle visant à contrôler le paludisme sur ces zones, le projet Malakit. Dans le cadre de ces projets, j’ai développé un réseau de coopération internationale notamment avec les pays frontaliers, le Suriname et le Brésil, ainsi qu’avec des institutions sanitaires telles que l’OMS/OPS ou le Fonds Mondial de Lutte contre la tuberculose, le VIH et le paludisme.  Mes travaux de recherche associent de nombreuses spécialités, allant des sciences sociales à la microbiologie ou l’entomologie, avec pour objectif constant l’amélioration de la qualité des soins et l’adaptation des mesures de santé publique. Ainsi j’ai par exemple travaillé sur les parcours mixtes de soins des patients en Guyane.

Ces travaux ont donné lieu à 18 articles dans des revues internationales dont 8 en première auteure, un chapitre de livre, et 13 articles dans des revues nationales dont 3 en première auteure et 3 en dernière, ce qui représente 237 points SIGAPS et un h-index de 7. J’ai également pu présenter oralement mes recherches lors de colloques internationaux (4) et nationaux (3).  En Guyane mais aussi en Colombie, j’ai participé à l’organisation de six évènements scientifiques.

Mes activités de recherche ont pu bénéficier de nombreux financements, notamment de l’Union Européenne (Feder et PCIA), de l’Agence Régionale de la Santé, de l’OMS/OPS ou encore du Fonds Mondial, à hauteur de 1,276 millions en tant que chef de projet.

Mon activité d’enseignement concerne principalement les étudiants en médecine. J’encadre régulièrement des travaux de thèses de médecine (5), des mémoires de médecine générale (3),  et des étudiants en master (2). Je suis également co-encadrante d’un doctorant avec le Pr Mathieu Nacher.

Mes perspectives de travail s’orientent vers la poursuite des travaux de recherche opérationnelle sur les maladies infectieuses et négligées dans une perspective interdisciplinaire, de diffuser l’expertise générée en Guyane à d’autres régions faisant face à des problématiques similaires et de développer le réseau de coopération internationale en Amérique du Sud.

Summary :
As a Hospital Practitioner, I have been working since 2013 in the Centre d’Investigation Clinique Antilles-Guyane, Inserm 1424, directed by Professor Nacher. Holder of a doctorate in general medicine and an IUD in Tropical Medicine, I then turned towards Public Health with a Master’s degree in Epidemiology-Public Health (Ecole Pasteur-CNAM) then a PhD in Clinical Research, Technological Innovation and Public Health at the Ecole Doctorale de Guyane N°587.

My research work focuses mainly on vector-borne diseases and vulnerable populations. I was in charge of setting up the Zika-DFA-FE project in French Guiana during the outbreak in 2016, and carried out study on the epidemiology of Buruli ulcer in French Guiana or on the transmission of chikungunya from mother to child. After studying the epidemiological situation of malaria at illegal gold mining sites in French Guiana (Orpal project), I am now carrying out an innovative operational research project to control malaria in these areas, the Malakit project. Within the framework of these projects, I have developed a network of international cooperation, particularly with neighbouring countries, Suriname and Brazil, as well as with health institutions such as WHO/PAHO and the Global Fund to fight Tuberculosis, HIV and Malaria.  My research work combines many specialties, ranging from social sciences to microbiology or entomology, with the constant objective of improving the quality of care and adapting public health measures. For example, I worked on the mixed patient care pathways in French Guiana.

This work has resulted in 18 articles in international journals, including 8 as first author, one book chapter, and 13 articles in national journals, including 3 as first author and 3 as last, representing 237 SIGAPS points and a h-index of 7. I could present my research, by oral presentations at international (4) and national (3) conferences.  In French Guiana but also in Colombia, I have participated in the organization of six scientific events.

My research activities have received numerous funds, in particular from the European Union (Feder and IACP), the Regional Health Agency, WHO/PAHO and the Global Fund, for a total of 1.276 million as project manager.

My teaching activity mainly concerns medical students. I regularly supervise medical thesis (5), general medicine memories (3), and master’s students (2). I am also co-director of a doctoral student with Professor Mathieu Nacher.

My work perspectives are oriented towards the continuation of operational research work on infectious and neglected diseases from an interdisciplinary perspective, the dissemination of the expertise generated in French Guiana to other regions facing similar problems and the development of the international cooperation network in South America.

Contact

Pour contacter l'École Doctorale, utilisez le formulaire de contact ci-dessous. Nous vous remercions de remplir l’ensemble des champs (★) en étant clair et précis afin qu’une réponse appropriée puisse être apportée.

Actualités