« Dura Lex Sed Lex » : La BU sort un nouveau jeu sur le droit des images

« Dura Lex Sed Lex » : La BU sort un nouveau jeu sur le droit des images

Afin d’aider les étudiants de Master et de Doctorat à réutiliser correctement des images dans un contexte de recherche, la bibliothèque universitaire diffuse, avec le soutien financier du GIS URFIST, un nouveau jeu de plateau sur la propriété intellectuelle. Intitulé « Dura Lex Sed Lex » (ce qui signifie « Dure est la loi, mais c’est la loi » en Latin), ce jeu vise à favoriser une meilleure assimilation des connaissances transmises en formation sur les questions juridiques liées au droit d’auteur et sur le droit d’image par les étudiants.

Développé également sous format numérique, il sera officiellement présenté aux Journées de l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur (JABES) à Montpellier, les 21 et 22 juin 2022, et aux Journées nationales du Formateur (JNF) organisées par l’Association des Directeurs de Bibliothèque Universitaire (ADBU) les 4 et 5 juillet 2022.

Fruit d’une coopération locale, ce jeu a été créée par la directrice adjointe de la bibliothèque universitaire, Marie Latour, sous la responsabilité scientifique de la maître de conférences en Droit privé à l’Université Clermont Auvergne, Rose-Marie Borges. Il a été lauréat de l’appel à projets lancé en 2019 par le Groupement d’intérêt scientifique de l’URFIST, ce qui a permis de financer sa réalisation graphique par la graphiste professionnelle en Guyane, Bénédicte Sauvage. Sorti au moment du confinement de 2020, il n’a d’abord pas pu être utilisé en formation en présentiel avec les étudiants. Cela a conduit à la création d’une version numérique, qui a été effectuée par un enseignant du secondaire en Mathématiques au collège Paul Kappel, Lilian Chevalier.

Fruit d’une longue série de huit jeux de plateau et d’un jeu vidéo créés par la bibliothèque universitaire de Guyane, « Dura Lex Sed Lex » est également diffusé gratuitement et librement sur la plateforme d’archives ouvertes Zenodo sous licence Creative Commons BY NC SA. Cette licence non restrictive permet à chacun de télécharger, de modifier, d’utiliser ou de diffuser les fichiers à condition de citer l’Université de Guyane, de ne pas faire d’exploitation commerciale du jeu, et de diffuser les versions éventuellement modifiées sous la bonne licence.

Le jeu va-t-il rencontrer le même succès que les précédents, qui ont été réutilisés par plus d’une trentaine d’universités françaises ? L’avenir le dira.


Télécharger la version imprimée.
Télécharger la version numérique.