Passer au contenu principal
recherche
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
• Bibliothèque

Présentation de l’ouvrage « la colonisation de la Guyane »

Par 16/04/2021octobre 16th, 2022Pas de commentaires3 min. de lecture

En partenariat avec le laboratoire MINEA, le Service commun de la Documentation organise jeudi 22 avril 2021 à 17 heures, dans ses locaux et dans le respect des gestes barrières, une présentation du livre La colonisation de la Guyane (1626-1696). Cet ouvrage est publié en deux tomes aux Editions Hermann, et dont les textes ont été établis, présentés et annotés par Martijn van den Bel et Gérard Collomb.

L’ouvrage est publié avec le soutien de la Collectivité territoriale de Guyane et de l’association Aimara, avec la collaboration de Frédéric Blanchard, William Jennings, Yannick Le Roux, Odile Lescure, Christophe Maneuvrier et Jean-Marc Popineau. Pour ceux qui le souhaitent, les ouvrages seront disponibles à la vente en partenariat avec la librairie Casa Bulles, et la soirée se clôturera par une séance de dédicace effectuée par Martijn van den Bel.

 

Ce recueil de textes originaux a pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire de la Guyane – et notamment de la période de l’installation européenne sur ce que l’on appelle alors la « Côte sauvage » tout au long du XVIIe siècle. L’ouvrage commence au milieu des années 1620, alors que s’organisent les premières expéditions qui visent à établir des colonies dans l’île de Cayenne, sur l’Oyapock ou sur le Sinnamary. Il se clôt à la fin du XVIIe siècle, lorsque la colonie est en place et s’organise : la production agricole se développe dans les habitations sur lesquelles travaillent les esclaves africains, et les missionnaires jésuites ont entrepris la conquête des âmes indigènes. Présentés en deux volumes et précédés d’une chronologie détaillée, beaucoup de ces textes sont inédits. Établi sur l’original manuscrit ou publié, chacun fait l’objet d’une introduction et d’un appareil de notes qui permettent au lecteur de le replacer dans son contexte historique, culturel, social, et qui en facilitent la compréhension et l’utilisation, notamment par les enseignants et les chercheurs.

Quelques mots sur les auteurs
Gérard Collomb est anthropologue, chercheur au IIAC (EHESS-CNRS) et s’intéresse aux questions d’histoire, de construction des identités et d’organisation sociale chez les Amérindiens de Guyane française et du Suriname.Martijn van den Bel est archéologue à l’INRAP de Guyane et s’intéresse à l’archéologie précolombienne et l’histoire ancienne de la Guyane et le plateau des Guyanes.

Fermer le menu

Université de Guyane | multiplions les possibles

fr_FRFrançais