Passer au contenu principal
recherche
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024

En partenariat avec l’association AGAMIS (Association pour gérer l’architecture et le musée des îles du Salut), la BU vous invite à voir l’exposition « Le corps du bagnard : hygiène et santé au bagne » qui se tiendra dans ses locaux du 15 novembre au 8 décembre 2023.

Cette exposition, composée de 13 panneaux, a été conçue à l’occasion de la réédition en 2020 aux éditions Nada de l’ouvrage du Docteur Louis Rousseau intitulé Les hommes punis : un médecin au bagne. Par le biais d’une très riche iconographie et de témoignages des acteurs de cette histoire carcérale, l’exposition présente l’existence quotidienne et les conditions sanitaires des déportés et des transportés en Guyane. Les corps privés de liberté sont ainsi abordés selon les thèmes suivants : le « corps formaté », le « corps meurtri », le « corps enfermé », le « « corps violenté », le « corps mort », le « corps en souffrance ». Le personnel médical, médecins comme infirmiers, jouent évidemment un rôle essentiel dans l’encadrement sanitaire des prisonniers, comme le rappelle les panneaux consacrés à la place majeure des soignants. Trois panneaux leur sont ainsi dédiés : « formation des soignants », « les médecins savent tout faire » et « les infirmiers ». Le premier concerne le contenu de leur formation (ce qui ne manquera pas d’intéresser plus spécialement nos étudiants de l’IFSI et du PACES) et le second fait état de leurs connaissances scientifiques à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.

Deux personnalités retiendront plus particulièrement l’attention du visiteur, les docteurs Léon Collin et Louis Rousseau qui ont eu un rôle fondamental dans l’organisation du suivi médical des bagnards tant, bien sûr, du point de vue clinique qu’administratif, comme on peut le constater avec les panneaux « l’œil du témoin » et « la plume et le scalpel ». En effet, ces médecins ont été tous deux administrateurs de cet espace pénitentiaire et, à ce titre, ont consigné avec force détails tous les faits de la vie journalière des condamnés. Leurs écrits et leurs photographies ont une valeur documentaire exceptionnelle qui sera d’un grand intérêt pour nos étudiants d’histoire, mais aussi pour ceux des filières médicales, IFSI et PACES. Cette exposition est aussi ouverte à tous les curieux !

Venez nombreux !

Fermer le menu

Université de Guyane | multiplions les possibles

fr_FRFrançais