La Jeune Fille d’Ipoloman

La Jeune Fille d’Ipoloman

La Commission Culture propose un rendez-vous mensuel autour de la littérature : les Rencontres Littéraires. Cette nouvelle édition aura lieu le mercredi 24 février de 16h à 18h à l’Amphithéâtre E. Venez nombreux écouter Mireille Ho-Sack-Wa/Badamie qui présentera son ouvrage Kaleda « La jeune fille d’Ipoloman ». Port du masque obligatoire.

Née à Ulapa, Shilitiawamo, jeune fille kali’na n’était pas du tout prête à se marier très jeune. Sa vie à Kumaka et Kamalakuli ne laissait aucunement présager un tel destin.  Aussi, malgré les conseils de sa mère sur sa protection et toute une préparation à la vie plus tard, Shilitiawamo fut contrainte de se plier à la tradition, du rite de passage des jeunes filles Kali’na autour du mariage. Le poids et la voix des uwapotosan (ancien(nes)) représentaient des valeurs morales très importantes pour la communauté. Pipi, sa grand-mère, bout de femme sévère et bien décidée à marier sa petite-fille à l’âge de 14 ans, programma toute une cérémonie. Tradition, Rêve, Réalité, Amour, Spiritualité, Art, Culture et Imaginaire sont à la base de notre récit. 

Quelques mots sur l’auteureMireille Ho-Sack-Wa/Badamie, est Guyanaise et appartient à la famille Johannes-Kayamaré, Membre de la nation Kali’na-Tilewuyu.   Doctorante à l’Université de Guyane, ses travaux portent sur une étude comparative des Arts en Perlerie Amérindienne. Elle a présenté des conférences en Guyane Canada, Guadeloupe.  Parmi ses communications et publications scientifiques : Arts de Guyane ; Résilience généalogique des prénoms Kali’na ; Narration amérindienne poétique sur Damas ; Les Nouvelles tendances de décolonisation et critiques culturelles de l’Art à travers l’identité amérindienne (au Macte) ; l’Acte philosophique scientifique, poétique, artistique Amérindien ; la Perception du carnaval chez les Amérindiens de Kamalakuli « L’Amérindien et son rapport au Touloulou, Akamaï ». Elle vient de publier son tout premier ouvrage :  Kaleda « La Jeune Fille d’Ipoloman », le rite de passage des jeunes filles amérindiennes Kali’na.


Bibliographie

  • Badamie/Hsw, Mireille. (2020). « La perception du carnaval chez les Amérindiens de Kamalakuli : l’Amérindien et son rapport au Touloulou « Akamaï » in Blerald Monique, Danglades Mylène (dir.). Bals masqués de Guyane et d’ailleurs, Actes du Colloque, Identités et Imaginaires carnavalesques en question, (Orphie, Éd.) Cayenne, Guyane.
  • Badamie/Hsw, Mireille. (2020, Février 11). KALEDA Nouvelle Armazoniste. La Jeune fille d’Ipoloman, Rite de passage des jeunes filles amérindiennes Kali’na, 155 p. (MAKOKI, Éd.) Cayenne, Guyane. [1e éd.2020].