Passer au contenu principal

Alix a passé un semestre universitaire à Cadix, en Espagne, dans le cadre du programme Erasmus+. Il nous raconte son expérience…

Alix – Étudier en Espagne avec Erasmus +

À propos de toi :

Je m’appelle Alix LESPERANCE, j’ai 22 ans. Je suis en troisième année de licence Administration Économique et Sociale (AES). Actuellement, je suis en Espagne, à l’Université de Cadix pour un semestre, dans le cadre du programme ERASMUS+.

Qu’est-ce qui t’a incité à partir en mobilité internationale ?

Étant une personne curieuse et ouverte d’esprit, je suis toujours avide de nouveautés. J’aime découvrir de nouvelles cultures, vivre de nouvelles expériences…. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de m’inscrire au programme ERASMUS+ et partir étudier en Espagne un semestre.

J’ai appris l’existence de ce programme, peu avant le COVID, par le biais d’une amie qui devait l’intégrer. Son séjour a, malheureusement, été annulé à cause de l’épidémie. Lorsque les départs étaient de nouveau possibles, j’ai saisi l’opportunité et j’ai candidaté auprès du Bureau des Relations Internationales (BRI) de l’Université de Guyane. J’aime beaucoup l’idée d’apprendre dans une autre langue et découvrir une nouvelle culture. C’est quelque chose qui m’attire depuis le lycée.

Au-delà de l’apprentissage d’une nouvelle langue et d’une nouvelle culture, cette expérience m’a aussi permis de découvrir la vie hors du cocon familiale et de gagner en autonomie.

Comment se déroulent tes cours ? Réussis-tu à composer avec les différences culturelle et linguistique ?

Au début, j’appréhendais. Je craignais de ne pas comprendre les cours à cause de la barrière de la langue. Mais en réalité, les professeurs sont sympas et n’hésitent pas à reprendre ou reformuler si l’on ne comprend pas la langue ou le contenu des cours.
Les cours sont similaires à ceux que j’ai suivis en Guyane, donc je peux facilement faire le lien avec mes connaissances précédentes. J’arrive à intégrer les nouvelles notions et si jamais je rencontre des difficultés, je peux compter sur mes camarades pour obtenir de l’aide.

Parle nous de ton université d’accueil.

L’université où je suis inscrit est située à Cadix. C’est une ville portuaire historique et charmante. Elle met l’accent sur les études socio-humanistiques et propose un programme au sein de sa faculté de Sciences Économiques similaires à celui de ma formation à l’Université de Guyane.

Ce qui me plaît particulièrement dans cette université, c’est son accueil chaleureux envers les étudiants étrangers ainsi que son approche pédagogique. Les professeurs sont disponibles et bienveillants envers les étudiants.

Comment est la vie étudiante dans ton pays d’accueil ? As-tu fait de nouvelles rencontres ?

J’ai eu l’occasion de faire de belles rencontres. Les gens sont ouverts et accueillants. Je suis de nature sociable, ce qui a été un plus pour m’adapter et aller vers les autres durant le séjour. Entre étudiants étrangers et locaux, on se rassemble souvent pour partager de bons moments. Par exemple, on a organisé quelques tournois sportifs, comme des tournois de football, et on s’amuse à mettre en avant nos pays d’origines sous forme d’une mini coupe du monde !

Je suis chanceux d’être dans une zone où la vie étudiante est animée et dynamique. Il y a une grande variété d’activités, telles que le sport, la musique, les sorties entre amis, ce qui permet de se divertir au maximum et de ne pas se concentrer uniquement sur les examens.

Tu as fait deux semestres en Espagne ?

Oui, après mon premier séjour Erasmus en 2022, j’ai décidé de renouveler cette expérience afin d’en apprendre davantage sur l’Espagne. J’ai été réellement séduit par la culture et la diversité de ce pays, ainsi que par l’accueil chaleureux des Espagnols. On y trouve une multitude de communautés différentes.

J’en profite au maximum car en tant qu’étudiant c’est une réelle opportunité de voyage et de pouvoir faire des choses qui nous passionne en dehors de chez nous. Par exemple, j’aime beaucoup la musique et les voyages. Grâce au programme, j’ai pu découvrir d’autres styles musicaux et voyager dans les villes et régions périphériques de Cadix.

Malheureusement, tout le monde n’a pas la possibilité de partir deux fois en raison des moyens limités alloués aux programmes d’échange. Cependant, j’ai tenté ma chance et postulé de nouveau pour repartir en Espagne ! Je suis actuellement en train d’effectuer ma deuxième mobilité en Espagne et je rentrerai en Guyane à la fin du semestre.

Comment as-tu préparé ton départ ?

Lors de mon premier séjour, le plus difficile a été la recherche d’un logement. J’ai passé beaucoup de temps à parcourir les annonces d’hébergement. Chaque région ou pays a ses particularités : dans certains pays, il sera plus facile de trouver un logement en colocation internationale, tandis que dans d’autres, ça sera plutôt une chambre chez l’habitant. Pour ma part, j’ai opté pour une colocation étudiante. Honnêtement, il y a des avantages mais aussi des inconvénients. Toutefois, chaque expérience est unique et différente. Dans tous les cas, la colocation reste souvent le moyen le plus rapide et le moins coûteux pour se loger lorsqu’on fait un échange universitaire.

J’ai été en mesure de partir grâce à une bourse proposée par le programme d’échange mais également du fait que je suis étudiant boursier. J’ai pu, ainsi, maintenir ma bourse attribuée par le CROUS. Il existe également d’autres aides qui peuvent être cumulées pour partir en toute tranquillité, il suffit de se rapprocher du BRI pour en savoir plus. Grâce à ces aides, j’ai pu me loger et vivre en autonomie pendant toute la durée de mon séjour.

As-tu des conseils pour les étudiants qui hésitent à partir en mobilité internationale ?

Un échange universitaire est une opportunité à ne pas manquer. Si j’ai un conseil à donner c’est celui-ci : si vous avez l’occasion de partir en échange universitaire, foncez ! Vous allez vivre une expérience très enrichissante sur tous les plans : personnel, professionnel, social…

Plus d’infos sur les programmes de mobilité à l’étranger

Contactez le BRI ( Bureau des Relations Internationales)
Campus de Troubiran, Bât. Administratif (rez-de-chaussée)
T. 05 94 29 79 17
Réception des étudiants :
Mardi et jeudi, de 9h à 12h et de 14h à 16h.
Mercredi et vendredi de 9h à 12h

Mise à jour le : 19/05/24 à 10:23