Passer au contenu principal
recherche
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024

C’était il y a 10 ans déjà ! Des étudiants et des membres du personnel rejoint par la population guyanaise dans son ensemble ont manifesté durant cinq longues semaines pour obtenir une université de plein exercice en Guyane. Aujourd’hui, alors que l’Université de Guyane célèbre son dixième anniversaire, elle a organisé le 10 novembre une rencontre pour se remémorer ce parcours tumultueux, célébrer les succès et réfléchir sur les défis surmontés.

Lors de cette soirée commémorative, la communauté universitaire et la population guyanaise ont eu l’occasion de réfléchir sur ces dix années d’existence de l’Université de Guyane. Des témoignages poignants d’anciens étudiants, de membres de l’intersyndical et du personnel ont jalonné la soirée. Les trois Présidents successifs de l’université ont partagé leur vision, détaillant le déroulement de leur mandature et les raisons qui ont motivé l’aspiration à une université indépendante.

Novembre 2013 : une rupture inévitable
Après 40 ans de mariage avec l’Université des Antilles, le 11 novembre 2013, le divorce est acté. La signature du protocole d’accord le 11 novembre 2013 a marqué le début d’une ère nouvelle, celle de l’Université de Guyane, qui a vu le jour officiellement le 1er janvier 2015. Cette indépendance était le fruit d’une mobilisation sans précédent, réunissant étudiants, membres du personnel et représentants de la communauté guyanaise.

Pourquoi cette révolte ? Certains déclarent des années de frustrations, d’autres parlent de « la goutte d’eau qui a fait déborder le vase » … tous sont unanimes sur le fait qu’il fallait que ça change.
Le 8 octobre 2013, l’ouverture d’une nouvelle licence est retardée. Étudiants, enseignants et personnel administratif ont alors décidé de se mobiliser, exigeant davantage de moyens, plus de professeurs, l’ouverture d’une bibliothèque et surtout, leur indépendance par rapport à l’Université des Antilles. C’est le début de cinq semaines de combat et une rupture inévitable.

À l’aube de sa deuxième décennie, l’Université de Guyane est fière de son histoire qui est composée de luttes et de passions qui ont forgé son indépendance. Grâce aux personnes qui se sont battues et qui ont œuvré à la faire grandir cette dernière décennie, l’UG est devenue bien plus qu’une simple université. Elle incarne la détermination et la résilience d’une communauté unie pour offrir une éducation de qualité en Guyane. Ce sont sur ses valeurs que l’Université de Guyane s’est bâtie. Aujourd’hui, l’Université de Guyane est prête à écrire les chapitres suivants de ses prochaines décennies.

Fermer le menu

Université de Guyane | multiplions les possibles

fr_FRFrançais