Comment évaluer les bénéfices apportés par la nature aux habitants du plateau des Guyanes ?

Comment évaluer les bénéfices apportés par la nature aux habitants du plateau des Guyanes ?

Le DFR ST en partenariat avec le projet de coopération régional ECOSEO organise une conférence intitulée  » Comment évaluer les bénéfices apportés par la nature aux habitants du plateau des Guyanes ? Les services écosystémiques et leur évaluation en Guyane et dans le bassin du Maroni « . Celle-ci se tiendra jeudi 10 octobre 2019 de 12h30 à 13h30 à l’Amphi C du Campus Troubiran (Université de Guyane).

Le Coumarou, l’Aïmara, et autres poissons pêchés dans le fleuve Maroni constituent une part importante de l’alimentation des habitants du fleuve. Le Kwak qui l’accompagne traditionnellement provient du manioc lui-même cultivé dans les abattis tout proches.  Ce ne sont là que deux exemples des bénéfices essentiels qu’apporte la nature aux habitants de Guyane. La chasse de subsistance, le bois pour la construction, la fourniture d’eau potable, la possibilité de pouvoir se promener en forêt ou sur une crique sont encore d’autres exemples, et la liste est longue.

Tous ces bénéfices, que l’on nomme “services écosystémiques” sont beaucoup plus présent dans notre quotidien que nous le croyons de prime abord. Et ils ont une grande valeur, y compris économique puisque s’ils venaient à disparaitre, les coûts nécessaires à leur remplacement seraient colossaux. Or ces services ne continueront à exister que si les écosystèmes qui les fournissent, autrement dit, la nature, sont en bonne santé et fonctionnent bien. Mais pour bien conserver ces services, il faut d’abord mieux les connaitre et évaluer leur importance, ce qui fait défaut aujourd’hui. Certaines méthodes existent déjà pour réaliser une telle évaluation et c’est dans cet objectif que le WWF Guyane s’est associé avec l’Université de Hanovre, en Allemagne, spécialiste de ces méthodes, pour faire ce travail en Guyane et en particulier dans le bassin du Maroni.

Ina Sieber, qui réalise sa thèse de doctorat à l’Université de Hanovre sur ce sujet et qui est actuellement en Guyane pour conduire ses travaux présentera la notion de services écosystémiques, ses méthodes d’évaluation et leur application en Guyane.

Ce travail s’inscrit dans le cadre du projet de coopération régional ECOSEO, entre le Guyana, le Suriname, la Guyane et l’Amapa, coordonné par le WWF Guyane et financé par le Programme de coopération Interreg Amazonie (PCIA) de l’Union Européenne.

Cette présentation se déroulera essentiellement en Anglais.
Exposé (Anglais) : Ina Sieber, Institue for Physical Geography and Landscape Ecology, Leibniz University of Hannover, Germany (sieber@phygeo.uni-hannover.de).
Introduction (Français) : Clément Villien, Chargé de programme forêt, WWF Guyane à Cayenne (cvillien@wwf.fr).