Passer au contenu principal

Joseph BELBRUN, étudiant en master sociétés et interculturalité à l’Université de Guyane et actuellement vice-président étudiant, partage son expérience et sa fonction d’élu. Une des nombreuses responsabilités qu’il assume.

Joseph BELBRUN, étudiant en master sociétés et interculturalité et vice-président étudiant

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis diplômé d’un master de Droit. Actuellement, je suis inscrit en master Sociétés et interculturalité. Je trouve cette formation très intéressante car elle nous apporte une ouverture, un regard différent sur la Guyane et les hommes qui la composent. J’y trouve une certaine complémentarité avec mes études de droit. En effet, pour être un bon juriste en Guyane, il faut pouvoir comprendre les différentes populations et leurs singularités.

Pourquoi l’Université de Guyane ?

J’ai choisi l’Université de Guyane pour mes études car je voulais un environnement à taille humaine, avec des enseignements accessibles et un climat sain entre étudiants. L’Université de Guyane m’a également offert une formation adaptée aux besoins du territoire et d’être ainsi connectée au monde du travail.


Retour sur ton rôle de VP étudiant

Pourquoi as-tu choisi de devenir VP étudiant et quels sont les principaux chantiers que tu aimerais mener durant ton mandat ?

Le choix de devenir Vice-président étudiant s’est présenté naturellement à moi, avec le soutien de mes camarades et d’une grande partie du tissu associatif universitaire. Pour moi, il s’agit d’un engagement important que je place au cœur de mon parcours universitaire. J’ai la possibilité, aux côtés de l’ensemble des étudiants, d’impacter positivement notre environnement universitaire et de veiller à ce que les préoccupations estudiantines guyanaises soient davantage prises en compte tant au niveau local que national. Je souhaite que mon mandat contribue à construire une image positive de l’étudiant guyanais, capable de s’investir pour des causes qui lui tiennent à cœur, et qui porte une vision pour son université, notamment en ce qui concerne la création d’un CROUS Guyane autonome et exclusivement au service des étudiants guyanais.

Pendant mon mandat, je souhaite participer au développement du tissu associatif universitaire. J’aimerais que chaque étudiant développe son potentiel et utilise le monde associatif pour exprimer ses idées et ses passions.

J’ambitionne également de mettre en place une épicerie solidaire (sur le campus ou à proximité) dédiée exclusivement aux étudiants. L’idée est que ce soit une structure pour les étudiants gérée par les étudiants permettant pleinement de démontrer notre savoir-faire et développer avec fierté la solidarité entre étudiants.

Si tu devais décrire l’ambition de ton mandat en trois mots, lesquels choisirais-tu ? Pourquoi ?

Les trois mots qui décrivent le mieux mon mandat sont : conscientisation, concertation et conviction. En tant qu’étudiant en fin de parcours universitaire, je ressens la responsabilité de transmettre aux nouveaux arrivants une compréhension éclairée des enjeux estudiantins et de l’évolution de l’Université de Guyane au sein de son environnement.

Mon ambition est que chaque étudiant comprenne que pour une réussite collective, il est essentiel de devenir un acteur engagé plutôt qu’un simple spectateur. Par conséquent, il est nécessaire de s’impliquer activement pour faire évoluer positivement la vie du campus.


Des responsabilités | Un engagement étudiant !

Selon toi, quelles sont tes principales responsabilités envers les étudiant.e .s de l’Université de Guyane ?

Le vice-président est un représentant élu par la communauté étudiante de l’université. Ma mission principale est de servir de lien entre les étudiant.e.s et l’administration de l’université. Mon rôle consiste à être à l’écoute des besoins, des préoccupations et des idées de l’ensemble des étudiant.e.s, quel que soit leur DFR, leur filière ou leur niveau d’étude. Concrètement, cela signifie que je participe aux instances décisionnaires de l’Université (tels que le Conseil Académique ou différentes commissions) afin de représenter les intérêts des étudiants, de faire remonter nos préoccupations et de veiller à ce que les politiques universitaires soient en phase avec nos besoins. Il s’agit également pour moi de collaborer étroitement avec l’administration de l’université pour résoudre des problèmes académiques, faciliter les démarches administratives et répondre aux besoins spécifiques des étudiants. Cela peut inclure des questions liées à la scolarité, à la gestion des ressources, ou à la coordination d’événements culturels et associatifs.


De multiples casquettes !

Tu as également une autre casquette, celle de Président des associations étudiantes, en quoi consiste cette fonction ?

L’aspect essentiel de ma mission est de soutenir les associations étudiantes.

Pour atteindre cet objectif, la majorité des présidents d’associations étudiantes et moi-même avons créé l’APAÉ, « l’Assemblée des Présidents d’Associations Étudiantes de l’Université de Guyane », dont je suis aujourd’hui le président.

Cet outil est là pour accompagner les associations dans la réalisation de leurs projets, les aider à concrétiser leurs idées et à les mettre en relation avec les personnes-ressources appropriées au sein de l’université.

Cette association revêt une importance particulière pour moi, car mon rôle est de veiller à ce qu’elle perdure et soit transmise à chaque nouvelle génération d’étudiants engagés.

Je suis très fier de la création de l’APAÉ, car il s’agit d’un projet collaboratif développé par les étudiants et pour les étudiants.

À propos de Joseph BELBRUN

Etudiant en master sociétés et interculturalité à l’Université de Guyane et actuellement vice-président étudiant, partage son expérience et sa fonction d’élu. Une des nombreuses responsabilités qu’il assume.

Mise à jour le : 19/05/24 à 08:52