Passer au contenu principal
recherche
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024
    •    Commissions CVEC/FSDIE – Aides sociales :  les 6 et 7 février 2024

Mercredi 8 mars 2023, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, l’Université de Guyane a organisé, en partenariat avec la Préfecture de Guyane, une matinée d’échanges autour de l’évolution de la place de la femme dans la société.

Durant près de 4 heures, étudiants, membres du personnel et personnes extérieures à l’Université de Guyane étaient invités à débattre sur la terrasse du restaurant universitaire. Volontairement provocateur, la thématique de la matinée était la suivante : la place de la femme est-elle dans la cuisine ? Parlons-en ! Celle-ci a permis de donner le « la » de la matinée et d’offrir un cadre décomplexé aux participants ainsi qu’au public. Cette matinée avait pour objectif d’expliquer les pressions sociales qui peuvent être exercées sur les femmes, déconstruire les préjugés existants et parfois persistants, créer le débat et lever les freins qui peuvent être enfouis chez certaines femmes notamment chez les étudiantes.

Une matinée pour libérer la parole

Animée par Ayodele Germa, la matinée a été découpée en trois temps.

La première partie était consacrée aux paroles d’experts. Plusieurs personnes « expertes » dans leur domaine étaient invitées à débattre de la question de la thématique du jour et d’une manière générale de l’évolution de la place de la femme dans la société (aussi bien à l’échelle locale, qu’à plus grande échelle). Le public a pu questionner et débattre avec les invités suivants : Isabelle Hidair (Anthropologue et déléguée régionale aux droits des femmes et à l’égalité de Guyane), Pascale Legendry (Directrice des ressources humaines à l’Université de Guyane), Marc Pave (Docteur en histoire, professeur en classes préparatoires littéraires aux grandes écoles) et Mylène DANGLADES (directrice du laboratoire MINEA et écrivaine).

La deuxième partie a donné la parole aux femmes à travers une série d’une dizaine de témoignages de femmes accomplies. Douze femmes aux parcours totalement différents (étudiante, en reconversion, cheffe d’entreprise, scientifique, sportive…) ont présenté leur parcours aussi bien professionnel que personnel au public présent. Elles ont exposé leurs réussites, leurs échecs, leurs difficultés ou à l’inverse leurs avantages en tant que femme.

Lors de la troisième et dernière partie, le public s’est vu offrir une lecture de poèmes en musique, offerte par Négrès Comou. Le public était également invité à partager un déjeuner avec les intervenant.e.s pour continuer les échanges.

Fermer le menu

Université de Guyane | multiplions les possibles

fr_FRFrançais