Passer au contenu principal

Le PEPITE est un acteur clé pour les étudiants et jeunes diplômés, offrant des opportunités entrepreneuriales à l’Université de Guyane. En tant qu’acteur du service public, le PEPITE accompagne tous types de projets : création d’associations, de collectifs et d’entreprises à finalité économique, sociale et/ou environnementale. Mylena JEAN-NOEL, lauréate du prix PEPITE 2022, nous partage son parcours.

Myléna, parcours d’une étudiante-entrepreneur

Je m’appelle Myléna JEAN-NOEL, j’ai 30 ans. Je suis professeure de mathématiques au Lycée Melkior-Garre. En parallèle, je suis étudiante-entrepreneur/se via le dispositif Pépite Guyane.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer le dispositif PEPITE ?

J’ai participé au concours PEPITE, tout d’abord, pour tenter ma chance comme tous les autres concurrents. Mais également, je souhaitai être lauréate pour obtenir un premier financement pour démarrer mon activité.

Parlez-nous de votre parcours.

Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’ai passé quelques concours dans le secteur paramédicale (infirmière, auxiliaire de puériculture, préparatrice en pharmacie). Malheureusement, ces tentatives n’ont pas abouti. À la suite de ces expériences, j’ai eu l’opportunité d’être embauchée au collège Réeberg Néron, à Rémire-Montjoly, où j’occupais le poste Accompagnatrice d’Élèves en situation de Handicap à titre individuel (AESH).

Après cette première expérience professionnelle, j’ai pris la décision de mettre fin à mon contrat afin de reprendre mes études supérieures dans le domaine qui m’anime et me passionne, à savoir les mathématiques.

La même année, j’ai donc déposé une candidature à l’Université de Guyane et j’ai été accepté. J’ai suivi une licence en mathématiques parcours mineure informatique. Ma formation a durée trois ans. En intégrant cette formation, mon objectif était de devenir professeure de mathématiques. Mon métier actuel !

A quel moment avez-vous pris goût pour l’entrepreneuriat ?

Oui,  entre-temps mes objectifs ont évolués et je me suis intéressée à l’entrepreneuriat. Par le biais du pôle emploi, j’ai pu intégrer une formation de deux mois à la BGE de Guyane, la boutique de gestion des entrepreneurs. J’y ai découvert différents aspects du monde de l’entrepreneuriat. J’ai tout de même souhaité intégrer une autre formation pour consolider mes compétences. Le Pôle Emploi m’a donc proposé le dispositif Pépite à l’Université de Guyane. C’est dans ce contexte que j’ai donc déposé ma candidature.

Très vite, j’ai été contactée et je suis passée devant le comité d’engagement pour présenter mon projet qui a reçu l’avis favorable du jury pour intégrer ce dispositif.

Pouvez-vous nous présenter votre projet d’entreprise ?

Mon projet consiste à créer un camp touristique proposant différents types d’hébergement « atypiques » et « écologiques » sur le territoire guyanais, à proximité de la forêt amazonienne et des villages amérindiens. Ce camp proposera des cabanes sur pilotis, des carbets tipis et des carbets à hamac collectifs et privés.

Originaire de la tribu amérindienne, kali’na, j’ai choisi de nommer ce lieu « AYEGOSAMANA », ce qui signifie « Tu es chez toi » dans la langue amérindienne.

A travers une série d’activités, AYEGOSAMANA propose une immersion vers la découverte et la valorisation des traditions amérindiennes, du mode de vie et du savoir-faire de mes ancêtres.

Ce camp touristique se veut un lieu confortable, paisible, de découverte, de détente avec une pointe de luxe. Mon objectif est que ce site devienne une vitrine pour la destination Guyane à l’échelle internationale.

L’impact sur la société et l’environnement de mon projet n’est que positif car il permettra la création de nouveaux postes au profit de la population du territoire. Proposant de l’éco-hébergement, celui-ci est basé sur la préservation et le respect de l’environnement tout en impliquant les communautés locales amérindiennes.

D’où vous est venu cette idée ?

L’idée de ce projet m’est venu sur ma couche, une nuit où je ne trouvais pas le sommeil. Ce qui a impulsé réellement cette idée est mon premier séjour dans une chambre d’hôtel. J’ai beaucoup apprécié le confort et je me suis donc intéressée à l’offre hôtelière que propose le territoire guyanais. J’ai séjourné dans plusieurs hôtels de la Guyane au sein de différentes communes et hors du département également. J’ai également passé des journées dans certains camps touristiques en Guyane qui proposent de l’hébergement ou non. Une véritable passion a vu le jour pour les voyages, la visite et la découverte d’autres cultures, d’autres modes de vie, etc…

De l’idée au projet, qu’est-ce qui vous a motivé ?

J’aime le challenge. C’est ce qui a été mon moteur pour passer à l’action. Je voulais connaître la satisfaction d’avoir atteint un objectif. L’investissement, l’engouement que porte mon entourage dans l’accomplissement de ce projet y contribue beaucoup.

 Comment le Prix Pépite vous a-t-il aidé à développer votre projet ? Quelles sont les prochaines étapes pour votre entreprise ?

Le prix PEPITE m’a aidé à obtenir un premier financement, une aide précieuse pour soulever des fonds supplémentaires pour la construction de mes éco-hébergements. La prochaine étape est le nettoyage et le terrassement de la parcelle sur laquelle sera implanté les hébergements.

Vous avez obtenu le premier prix du concours PEPITE. Qu’avez-vous ressenti ?

Quand le premier prix a été annoncé, j’ai ressenti une grande joie et un sentiment de reconnaissance. Je me sentais comblée et ces émotions ont traversé mon corps. Je me suis empressée de le partager avec mes proches, tellement j’étais heureuse. J’étais sûre de moi et confiante en mon projet, persuadée que je pouvais remporter ce prix.

Selon moi, c’est ma rigueur, les détails dans la présentation de mon projet et du plan de financement initial que j’ai apportés à ma candidature qui m’ont permis d’obtenir le prix PEPITE.

Q’avez-vous apprécié de cette expérience ?

Ce que j’ai apprécié au sein de cette formation, c’est l’effort que mène l’équipe PEPITE dans son ensemble, tant les intervenants que les responsables, pour nous accompagner et développer en chaque étudiant l’esprit d’entreprendre. D’ailleurs, j’ai eu l’occasion de bénéficier d’un accompagnement. J’ai été accompagné par un mentor qui se nomme Mme Gwenaelle QUIST, qui m’a été d’un grand soutien dans l’avancement de mon projet. Elle a été de très bons conseils. Elle m’a aidé à me dépasser et me faire sortir de ma zone de confort. Je tiens à lui exprimer ma gratitude !

Mon expérience universitaire à conforter mon désir de créer mon entreprise car à la suite de l’obtention de mon diplôme d’étudiante-entrepreneuse et de mon prix PEPITE, j’ai obtenu un accompagnement personnalisé. Pépite Guyane ne m’a pas laissé-pour-compte. Je suis incluse dans les ateliers, les séminaires, les sorties, les réunions afin de parfaire mes compétences et mes connaissances pour disposer de tous les outils dont j’ai besoin pour lancer mon activité.

Je souhaite remercier Pépite Guyane, Pépite France et BPI France pour le dévouement et l’engagement qu’ils portent aux étudiants afin de les accompagner dans la création d’entreprise et en faire des futurs(es) entrepreneurs(ses).

Un conseil pour les futurs étudiants entrepreneurs ?

Mon conseil pour les étudiants qui aspirent à obtenir ce diplôme d’étudiant-entrepreneur serait d’adopter une approche rigoureuse, d’être attentifs et assidus lors des modules. Il est essentiel de prendre des notes, de s’intéresser activement aux enseignements, de partager et de communiquer avec les autres.

Mise à jour le : 19/05/24 à 08:42