Passer au contenu principal

L’Université de Guyane accorde une importance primordiale à la réussite de ses étudiants. Parmi ces étudiants, Loana, qui poursuit une Licence en Sciences de la Vie et de la Terre, nous livre son parcours ainsi que ses ambitions.

Loana ASJEME : un parcours prometteur et plein d’ambition

A propos de toi

Je m’appelle Loana ASJEME, j’ai 22 ans. Je suis étudiante en 2ème année de Licence en Sciences de la Vie et de la Terre. En parallèle, je suis également étudiante-entrepreneur et lauréate du prix de l’initiative locale du Concours PÉPITE GUYANE 2022-2023.

Après l’obtention de mon baccalauréat au lycée Bertène Juminer à St Laurent, j’ai décidé de m’inscrire en licence Sciences de la Vie et de la Terre à l’Université de Guyane. Après l’obtention de ma Licence, je souhaite poursuivre mes études à l’Université des Sciences de Montpellier afin de me spécialiser dans le domaine des cosmétiques.

Pourquoi as-tu choisi ce parcours ?

J’ai fait le choix de ce parcours car j’ai toujours aimé les sciences, surtout la chimie. C’est une matière que j’affectionne depuis le collège. Mon ambition à travers ce parcours est de devenir cosmétologue, un métier qui m’a fasciné depuis mon plus jeune âge.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer le dispositif PEPITE ?

C’est cette ambition qui m’a poussée à m’inscrire dans le dispositif PÉPITE GUYANE en septembre 2022, durant ma deuxième année de licence. À vrai dire, je ne connaissais pas ce dispositif ; c’est une amie qui m’en a parlé et qui m’a encouragée à y participer. Alors, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis inscrite au diplôme d’étudiant-entrepreneur (D2E) et au Concours PÉPITE GUYANE. J’ai présenté mon projet et j’ai été acceptée. Durant cette année, j’ai été formée sur les bases de l’entrepreneuriat par l’équipe PÉPITE GUYANE et coachée par mes deux mentors, Mme Maryana ROYER et M. Marc SAGNE, qui m’ont beaucoup conseillée. D’ailleurs, je tiens à les remercier.

Peux-tu nous parler de ton projet ?

Mon projet consiste en la création d’un laboratoire de cosmétologie axé sur les usages amérindiens pour valoriser les bioressources de la Guyane française et les savoirs traditionnels des six nations autochtones : les Kali’na, Teko, Paykweneh, Wayana, Wayapi et Lokono.

Quelle est votre motivation pour le développer ?

Je suis moi-même amérindienne. C’est une fierté pour moi de représenter ma communauté à travers les ambitions que je porte et les produits que je confectionne. J’aimerai participer à la valorisation des savoir-faire de chez nous et être un exemple pour la jeunesse amérindienne de Guyane. C’est un projet dont je suis fière. L’an dernier lors de la cérémonie de remise des diplômes d’étudiant-entrepreneur, j’ai été lauréate du Prix initiative locale. Un honneur pour moi et le travail accompli depuis le début de cette aventure. Je ressens une fierté immense envers mon projet, car il me motive à persévérer et à franchir chaque étape avec détermination. À l’annonce de mon nom, je ne pouvais pas m’empêcher de repenser à mon défunt frère. Il m’a soutenu et encouragé tout au long de mon parcours. Il représente pour moi un modèle, car j’ai toujours aspiré à suivre ses pas et à mener mes études et mes projets à leur terme, tout comme lui.

Parle nous de ta vie en tant qu’étudiante

En plus de me consacrer à mes études et à la création de mon entreprise, je suis également ambassadrice pour le dispositif national des « Cordées de la Réussite » et Service Civique à l’UG. C’est beaucoup de casquettes ! Je mène ainsi une vie étudiante dynamique, ponctuée de bons souvenirs et de rencontres enrichissantes.

En quelques mots… c’est quoi les cordées ?

Les cordées de la réussite sont un dispositif qui propose un accompagnement continu des élèves dès la 4ème jusqu’au baccalauréat et au-delà. Le but est de lutter contre l’autocensure des élèves et introduire une équité sociale dans l’accès aux formations de l’enseignements supérieur. J’ai intégré ce dispositif en tant que tutrice en janvier 2023. J’ai été formée durant un mois par l’équipe de la DOSIP. Ma mission a été de veiller, conseiller et suivre des élèves. Il y a quelques mois, on m’a proposé de devenir ambassadrice des cordées. Autant vous dire que je n’ai pas réfléchi à deux fois, j’ai accepté. Avoir été choisi pour représenter les cordées est pour moi une chance de partager mon parcours, qui n’a pas été sans difficultés. Je profite de l’occasion pour parler de mon projet avec les jeunes car je me dis qu’il pourrait les inspirer. Je leur donne un aperçu de la vie étudiante, en abordant des aspects tels que les cours, le logement, les bourses, ainsi que les diverses activités organisées tout au long de l’année à l’UG et en dehors.

Mise à jour le : 19/05/24 à 08:51